Retour

Partage sur :

Il a fait un boom à la suite du confinement. D’après une étude de l’adtech Audion en partenariat avec Happydemics menée en 2020, 46% français disent écouter plus de contenus audios qu’avant. En un mois de confinement, la croissance des auditeurs de podcasts a été de 4%, un chiffre supérieur à sa croissance annuelle habituelle. L’ampleur du phénomène est telle que l’écoute des podcasts a triplé en 2020 ! Et ce, malgré l’absence des trajets quotidiens rythmés par les contenus audios. Le fait que le podcast gagne du terrain est un signal fort pour le marché : il montre que les auditeurs tiennent à ce format d’écoute, qui s’adapte facilement à leur quotidien.

Pourquoi le podcast se fond si bien dans nos vies ?

Il est écoutable à la demande, et non-intrusif. On peut l’écouter partout, avant de se coucher, pendant sa séance d’abdos, ou en cuisinant. Grâce au développement des enceintes portatives dans nos domiciles, le podcast est à portée de clic. Également très écouté via les smartphones, il est également le compagnon idéal des trajets quotidiens dans les transports en commun. Avec la demande grandissante de la diffusion à la demande, la technologie s’adapte et propose une qualité de son et des contenus qui séduit de nouveaux utilisateurs. Suite à la Covid-19, nombreux sont ceux qui ont trouvé l’inspiration pour créer du contenu audio. Leur but ? Nous informer, nous divertir, nous enseigner et nous vendre. Lors de l’écoute d’un podcast, une proximité s’installe entre l’auditeur et l’audité, c’est celle-ci qui le rend non-intrusif et apprécié par tant de personnes.

La multiplication des typologies de contenus a également permis de convaincre une part plus importante de la population d’écouter des podcasts. Les auditeurs de 55-64 ans sont 81% à rechercher des contenus culturels, les plus jeunes préfèrent aller vers le divertissement… Suite à l’avènement du podcast natif, indépendant des grilles de diffusion des radios, les émissions et les sujets abordés sont de plus en plus variés. Ainsi, les créateurs de podcasts se multiplient et leur créativité est sans limite ! De plus en plus, ils se découpent en série de plusieurs épisodes. Entretiens, enquêtes, fiction ou récits de vie, les formats sont aujourd’hui multiples. 

Comment les marques utilisent-elles le podcast dans leur stratégie de communication ?

Le podcast peut être un outil de webmarketing redoutable. De nombreuses entreprises ont décidé de s’en servir, et cette stratégie pourrait bien élargir la portée de leur contenu. En effet, la polyvalence du podcast fait qu’il peut être utilisé pour toucher n’importe quel marché de niche. Aussi, étant très facile à programmer, il offre la possibilité de créer des rendez-vous avec les auditeurs, ce qui engendre une forte fidélisation de l’audience. Créer du contenu audio permet de renforcer l’identité d’une marque et génère de la proximité avec les gens de manière naturelle, ludique et attrayante. 

Pour exemple, la marque de joaillerie Gemmyo a tenté l’expérience. Partant du constat simple que ces clients étaient principalement des couples, elle a donné la parole aux amoureux. Ils reviennent ensemble sur leur rencontre, ou un événement marquant de leur vie à deux. Pour donner de la visibilité à son podcast « Chalalove », Pauline Laigneau (la fondatrice de la marque) se sert notamment des influenceurs. Elle leur donne la parole dans son podcast, qu’eux même vont partager avec leur communauté. Une aubaine pour Gemmyo, puisque le podcast est écouté plus de 50 000 fois par mois !

Autre exemple inspirant, la marque Eucerin, présente sur le marché des laboratoires dermatologiques, a également lancé son podcast « Question de peau ». La série est composée de sept épisodes, chacun étant un témoignage d’une femme qui a une exposition publique dans son métier : avocate, comédienne, blogueuse et qui doit donc s’accommoder de ce problème de peau dans son quotidien. S’en suivent deux interviews d’experts donnant des conseils pour prendre soin de sa peau. Un call-to-action en fin de podcast invite à s’inscrire pour bénéficier d’un bon de réduction de trois euros valable sur les produits Eucerin. À date, ce podcast a été écouté entre 800 000 et 1 million de fois. Malin, non ?

Également, la publicité diffusée pendant un podcast est plus facilement assimilée par les internautes. Cela est dû au fait qu’ils accordent toute leur confiance dans les podcasts qu’ils ont choisis d’écouter. La publicité vient compléter les autres formes de monétisation comme le sponsoring et l’intégration dans un abonnement premium. D’après un sondage IFOP datant de 2019, 63% des auditeurs de podcasts préféreraient que la publicité ait un lien avec le sujet de podcast. D’ailleurs, selon une étude réalisée par Nielsen et commandée par Midroll Media en fin d’année 2018, la mémorisation d’une publicité sur un podcast est multipliée par 4. En effet, le taux d’attention y est meilleur puisqu’un podcast s’écoute généralement seul, de manière proactive, à un moment où l’auditeur est disponible. 

Spotify prévoit d’investir entre 400 et 500 millions de dollars dans l’exploitation de podcasts en 2019. Quant aux principales radios françaises (France Bleue, RTL, RTL2, Europe 1, Fun Radio et bien d’autres), elles affirment que leurs auditeurs téléchargent environ 16 podcasts par mois. Et ces podcasts sont, pour la plupart, écoutés dans les 48h suivant le téléchargement. Ce format a donc encore de beaux jours devant lui. 

La reco podcast de Comellink :

Auteur.e : Judith, Social Media Manager

Partage sur :

Publié par Comellink

à lire aussi...

9 mars 2021

« C’était mieux avant ! » : quand la nostalgie monte à l’assaut des réseaux sociaux

Les études de social listening sont formelles : 2021 sera l’année initiatrice de nombreux changements mais elle sera aussi l’année de la rétrospection sur les réseaux sociaux. Tour d'horizon de cette tendance.

2 février 2021

Crise sanitaire et alimentation : les acteurs du digital font bouger les choses

Nous le savons, en tant que pays mondialement connu pour sa gastronomie, les Français ont toujours accordé une place importante au repas et à la convivialité autour de ce moment. Mais la crise sanitaire est passée par là...

4 février 2021

Ambush et le bracelet-menotte : bad buzz ou effet de mode ?

La très fashion marque de vêtements et bijoux Ambush, vient de sortir une nouvelle gamme de bracelets au design controversé... En effet, il s’agit ni plus ni moins d’une reproduction des menottes en plastique jetables utilisées par les forces de l'ordre.