Retour

Partage sur :

Vous pensez tout savoir sur Facebook, Tik Tok et compagnie car vous en faites un usage personnel ? Attendez un peu… ! Les réseaux sociaux sont souvent source de préjugés et il n’est pas rare d’entendre tout et son contraire quant à leurs fonctionnements (on remerciera ici l’opacité des algorithmes).

Aujourd’hui, nous allons tenter d’éclaircir certains points et de vaincre les inexactitudes qui tournent autour des réseaux sociaux. Si vous voulez éviter une crise cardiaque aux Social Media Managers de votre connaissance, cet article est fait pour vous !

Idée reçue n°1 : créer des posts, un jeu d’enfant 👶

Pour beaucoup de personnes, publier un post prend quelques secondes : une photo, un texte et c’est parti !

Détrompez-vous ! Derrière chaque post se cache une stratégie social media. La stratégie social media a pour but de définir les actions à mettre en place sur les réseaux sociaux. Elle établit un plan pour permettre à une marque d’être visible sur les réseaux. Il y a, entre autres, des informations primordiales sur les piliers éditoriaux et la charte graphique, déclinée spécialement pour les réseaux.

Une publication répond à un objectif précis de cette stratégie. Tout cela est défini lors de l’élaboration, mois après mois, du calendrier éditorial. Ce planning est la feuille de route du Social Media Manager qui permet d’obtenir de bons résultats tout au long du mois.

De plus, chaque publication nécessite sa modération et son animation (plus communément appelé Community Management). Cette partie requiert une vigilance de tout temps pour réagir aux commentaires – positifs ou négatifs – suscités par les posts.

Comme vous pouvez le voir, rien n’est fait au hasard… Pour une marque, prendre la parole n’est pas anodin et il en va de même sur les réseaux sociaux.   

Idée reçue n°2 : les réseaux sociaux, c’est gratuit 💸

Vous pouvez avoir l’impression que poster sur les réseaux sociaux est un processus gratuit. Cependant, il existe des coûts dont vous ne pouvez pas faire abstraction. Pour un post organique, c’est-à-dire qui ne nécessite pas de médiatisation, il faut compter le temps d’un :

  • Social Media Manager qui va réfléchir à votre stratégie social media (si vous suivez, ce nom vous dira quelque chose 😉), publier sur vos différents profils et répondre aux commentaires.
  • Directeur Artistique qui va créer et designer vos visuels tout en sachant qu’il faut diversifier les formats de posts et proposer parfois des vidéos.
  • Photographe professionnel qui va prendre en photo le produit ou des mises en situation. Cela va donner de la matière à publication et permettre d’avoir du contenu qualitatif, en plus des images achetées sur les banques d’images. 

À cela il faut ajouter des coûts comme celui de l’achat d’images en banque d’images ou celui des outils annexes permettant la programmation, la veille social media et autre.

En conclusion, il faut mobiliser beaucoup de ressources pour avoir des réseaux sociaux dignes de sa marque. De plus, la sponsorisation des publications est fortement recommandée pour booster leur visibilité et leur performance. Bien évidemment, celle-ci est… payante !

Idée reçue n°3 : pour du B2B, les réseaux sociaux ne servent à rien 💻

Alors là, les bras nous en tombent ! Vous n’étiez pas au courant que 84,8% des décideurs B2B utilisent LinkedIn dans le cadre de leur activité professionnelle ? Si ce chiffre vous étonne, il faut que nous vous mettions rapidement à la page !

D’après un baromètre réalisé par La Poste Solutions Business et Intuiti en 2020, les réseaux sociaux Facebook et LinkedIn sont très appréciés par les décideurs B2B qui épluchent avec attention les diverses publications. Il faut savoir que tous les contenus peuvent mener à la prise de contact en B2B. En 1ère position des contenus incitatifs, on trouve ainsi les articles (37,52%) suivis par les vidéos (14,9%), les livres blancs (11,7%) et les podcasts (10,6%). Cependant, moins de 40% des décideurs et décideuses interviewés trouvent que les entreprises apportent du contenu pertinent d’un point de vue professionnel. Conclusion : il faut s’améliorer sur le créneau B2B car les entreprises sont attendues au tournant.

En outre, les réseaux sociaux génèrent des actes d’achats B2B. Selon l’étude, 20% des décisionnaires ont effectué un achat grâce à une sollicitation reçue sur les réseaux sociaux.

Tous ces chiffres nous démontrent l’importance des réseaux sociaux en B2B. Nous espérons qu’ils vous ont convaincu. Il est toujours temps d’attraper le train en marche et de se lancer dans l’aventure du Social Selling !

Idée reçue n°4 : il faut absolument une grosse communauté 👥

Nous sommes très tristes de vous l’annoncer : avoir des milliers de fans ne suffit plus à la notoriété ! En effet, les algorithmes des réseaux sociaux ont changé la donne.

Avant, il était très important d’avoir un grand nombre de followers pour s’assurer une visibilité maximale mais ce n’est plus vrai depuis quelques années déjà. Effectivement, aujourd’hui, une publication ne sera pas diffusée à la totalité de sa communauté. Plusieurs explications à cela existent :

  1. Les algorithmes priorisent les publications de nos amis aux publications des entreprises que l’on suit, jugées plus commerciales.
  2. Les réseaux sociaux donnent la priorité aux entreprises qui font de la sponsorisation. De nos jours, pour s’assurer d’être vu – même par sa propre communauté, il faut prévoir des enveloppes budgétaires pour booster ses contenus.
  3. Vos publications ne suscitent pas l’engagement de la communauté. Dans ce cas, votre stratégie n’est pas bien définie ou vous ne connaissez pas bien vos fans. Le problème est que l’engagement (likes, commentaires, partages) influe sur l’algorithme et donc sur la diffusion des publications. Il faut donc remédier rapidement à cela !
  4. Vous avez privilégié la quantité à la qualité lorsque vous avez construit une communauté. Résultat ? Vous vous retrouvez avec des abonnés qui ne sont pas forcément intéressés par votre entreprise. Sans attachement à la marque, ces followers ne vont pas s’engager – ce qui va déprécier vos publications auprès des algorithmes.  

Via ces explications, vous aurez compris le message : ce n’est pas la taille qui compte ☺️. Il est important de se créer une communauté mais nous préconisons de ne pas faire de sa taille un objectif !  Vous devez avoir en tête que quelques personnes actives valent mieux que beaucoup de fans endormis…

Idée reçue n°5 : Tik Tok attire uniquement les jeunots 👟

Tik Tok est le petit nouveau des réseaux qui fait trembler les mastodontes comme Facebook. Avec son format attractif et addictif, on connaît tous quelqu’un de son entourage qui a déjà essayé. Et contrairement, à ce que l’on peut penser, ce quelqu’un n’est pas forcément votre cousin ado et boutonneux ! Selon les statistiques de la plateforme, plus de 44% des utilisateurs ont plus de 30 ans. Plus les mois passent, plus cette part augmentent… Cette tendance se voit clairement aux USA qui ont souvent un train d’avance sur l’Europe concernant le digital. Une véritable appropriation du réseau qui se traduit par l’arrivée de nouveaux contenus ! En effet, on peut y voir de la décoration intérieure, des mini-sketchs, des images de voyages et plein d’autres choses. 

En bref, malgré son image jeune, TikTok est un réseau approprié pour les entreprises souhaitant toucher les plus de 30 ans. Surtout si celles-ci veulent se créer une image originale, décalée et obtenir beaucoup d’engagement. Avis aux professionnels, il n’est pas rare d’obtenir 1 million de vues sur cette plateforme et de faire le buzz ! Cela donne envie, non ?

Comment vous voyiez les utilisateurs Tik Tok avant de lire cet article…

Même si ces révélations n’ont sûrement pas révolutionné votre perception des réseaux sociaux ; elles ont peut-être pu vous étonner ou vous surprendre. Nous espérons, néanmoins, que vous avez appris de nouvelles choses.

Tout comme le monde qui nous entoure, les réseaux sociaux évoluent rapidement. Par conséquent, il est important de se tenir au courant des changements. Cela permet d’être pertinent dans sa communication digitale.

Vous n’avez pas le temps de faire votre veille ou cela ne vous intéresse pas (oui, oui, vous avez le droit) ? Sachez que les social media managers peuvent vous aider. C’est un métier à part entière donc n’hésitez pas à contacter des spécialistes !

Auteur.e : Élise

Partage sur :

Publié par Comellink

à lire aussi...

7 juin 2021

Laissez-vous influencer… Le marketing d’influence, un outil de communication indispensable

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont au cœur des stratégies de communication des marques. Le marketing d’influence prend une place de plus en plus importante et va même devenir indispensable ces prochaines années. Découvrez dans cette infographie les tendances du marketing d'influence.

23 mars 2021

Le podcast, un format sexy qui fait du bruit

Il a fait un boom à la suite du confinement. D’après une étude de l’adtech Audion menée en 2020, 46% français disent écouter plus de contenus audios qu’avant. L’ampleur du phénomène est telle que l’écoute des podcasts a triplé en 2020 !

4 février 2021

Ambush et le bracelet-menotte : bad buzz ou effet de mode ?

La très fashion marque de vêtements et bijoux Ambush, vient de sortir une nouvelle gamme de bracelets au design controversé... En effet, il s’agit ni plus ni moins d’une reproduction des menottes en plastique jetables utilisées par les forces de l'ordre.