Retour

Partage sur :

Nous le savons, en tant que pays mondialement connu pour sa gastronomie, les Français ont toujours accordé une place importante au repas et à la convivialité autour de ce moment. Du fait de la crise sanitaire, de la fermeture des restaurants pendant plusieurs mois, des heures spécifiques imposées pour l’ouverture des supermarchés, le nombre de kilomètres limité, les stocks de provisions et de plats préparés ont considérablement augmenté que ce soit au niveau des restaurants, des acteurs de la grande distribution et même au sein des foyers par peur de manquer. Les pertes sont alors remarquables, d’un point de vue financier mais également sur le gaspillage alimentaire.

Afin de contrer au maximum ces pertes, les secteurs de la restauration et des grandes surfaces alimentaires, sans oublier les petits commerces (boulangerie, artisans locaux, fleuristes…) ont dû se réinventer et se convertir encore plus rapidement au digital que prévu. Plusieurs questions se sont alors posées :

  • Comment écouler les stocks rapidement ?
  • Comment limiter les pertes financières liées à la non-vente des plats ?
  • La consommation sur place étant interdite, quels sont les modes de consommation à préconiser ?
  • Et tout simplement, comment survivre ?

Plusieurs acteurs déjà engagés sur cette lutte anti-gaspillage et d’entraide entre entreprises ont su proposer les solutions adéquates à ces différentes questions :

  • La vente de paniers anti-gaspillage avec un effet surprise sur les produits
  • La mise en avant des restaurants proposant le « Click and Collect », soit la vente à emporter
  • La vente de paniers avec les produits « nécessaires » pour une semaine afin d’éviter les sorties pendant le confinement et les interactions avec les commerçants
  • Le développement du service de livraison à domicile, du côté des restaurateurs et des enseignes de la grande distribution
  • Le renforcement du service de drive pour le secteur de la grande distribution

Ces solutions s’inscrivent également dans une nouvelle démarche de consommation post crise sanitaire, lorsque les contraintes de fermeture seront levées.

Repas à emporter covid 19

Les interactions physiques étant limitées, l’expérience client digitale est alors LA solution à privilégier pour mener à bien toutes ces initiatives. Les acteurs de cette transformation digitale sont nombreux, et notamment au niveau des applications mobiles.

Voici quelques exemples d’applications mobiles engagées :

TOOGOODTOGO, leader de la lutte contre le gaspillage alimentaire

Fondée en 2016, l’entreprise et application mobile TooGoodToGo a pour objectif de lutter contre le gaspillage alimentaire. Dans un rayon prédéfini autour de son domicile, l’utilisateur a la possibilité d’acheter un panier de produits surprises, à petits prix, avec une DDM (date de durabilité minimale) proche ou dépassée, auprès de plusieurs types de commerçants (boulangeries, supermarchés, restaurants, stations-services, fleuristes…). Depuis son lancement, l’application mobile a connu une croissance exponentielle et a donc dû se réinventer au début de la crise sanitaire. En plus d’avoir multiplié ses partenariats avec les commerçants déjà présents sur la plateforme et les nouveaux arrivants, TooGoodToGo a lancé une campagne de sensibilisation aux dates de consommation sur plusieurs canaux : pub télé, réseaux sociaux, affichages urbains… Cette initiative a vu le jour à l’occasion de la journée nationale de la lutte contre le gaspillage alimentaire du 16 octobre 2020, en collaboration avec les 51 signataires du Pacte sur les Dates de Consommation afin de sensibiliser les Français sur les dates de consommation. Ces dernières ont pour conséquence 20% du gaspillage alimentaire au sein d’un foyer français.

Au cours des deux premiers confinements, l’application a mis en place avec des acteurs de la grande distribution des paniers dits « nécessaires » permettant de rassembler les produits essentiels à un consommateur ou à son foyer pour plusieurs jours. Des géants de la grande distribution comme le Groupe Intermarché, ont adopté la démarche afin de limiter les sorties et les interactions physiques, en privilégiant la vente à emporter par l’intermédiaire de l’application mobile.

Pour mettre fin au gaspillage alimentaire :

Les enseignes préférées de Manon : Naturalia, Carrefour, Carrefour Market et Sushi Shop.

PHENIX, l’application avec objectif zéro déchet

L’application mobile Phenix est également un acteur de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Son objectif : trouver les meilleures alternatives pour éviter que les produits terminent à la poubelle. Ses 4 actions principales pour parvenir à son objectif :

  • Le don aux associations caritatives
  • Le don pour l’alimentation animale
  • La vente de paniers à prix réduits, avec une DDM proche ou dépassée, via l’application mobile
  • Le compost et d’autres actions éco-responsables

La production locale étant au cœur de ses priorités, Phenix a multiplié les partenariats auprès des grandes marques, restaurateurs et artisans locaux. Les dons des divers acteurs pour limiter le gaspillage alimentaire au cours des confinements ont permis aux restaurateurs d’écouler leurs stocks et de donner à ceux qui en ont le plus besoin.

Application Phoenix digital

Avant la crise sanitaire, l’application prenait une commission d’environ 1 euro sur chaque panier vendu. Face à l’entraide nationale, Phenix a décidé de rendre gratuite son application aux commerçants. De cette façon, elle permet à ses derniers de conserver la totalité du prix de vente du panier. Une très belle action de solidarité !

Pour mettre fin au gaspillage alimentaire :

Les enseignes préférées et bons plans de Manon (de la rédaction) : les commerces locaux type Halles de Lyon, fromageries et divers restaurants proposés.

Petit + : l’application mobile réalise régulièrement des jeux concours pour gagner des bons d’achats utilisables sur l’appli.

THE FORK, de la réservation avec promotions à la promotion de la vente à emporter et en livraison :

Anciennement connue sous le nom de La Fourchette et traduite en anglais pour internationaliser l’application mobile française, The Fork permet de réserver son déjeuner et/ou son dîner dans l’un des restaurants partenaires de l’application. Ses objectifs principaux sont de faire de la visibilité à certains restaurants ou encore inciter les clients à réserver pour profiter de réductions très intéressantes, jusqu’à -50% sur l’addition finale (hors menus et boissons). Pour chaque réservation, l’utilisateur de l’application gagnera 100 Yums (points de fidélité). A partir de 2000 Yums, le client aura 25 euros de réduction dans les restaurants partenaires Yums. Les restaurants sont de toutes origines (indien, italien, gastronomique, fast food…).

Afin de contrer l’arrêt total de son activité principale, l’application mobile a dû se réinventer pour aider au mieux les restaurants partenaires restant ouverts à tourner. Au lieu de proposer la réservation sur place, TheFork met à disposition des utilisateurs une carte des restaurants ouverts proposant la vente à emporter ou en livraison. De cette manière, la visibilité est toujours présente. De plus, les Yums, ayant une date d’expiration, ont vu cette date reculer pour que les utilisateurs puissent bénéficier de leurs promotions lorsque les restaurants rouvriront. En attendant cette date fatidique, TheFork reste mobilisée aux côtés des restaurateurs, aidée par TripAdvisor et le Guide Michelin.

Pour aider vos restaurants préférés :

Les bons plans de Manon (de la rédaction) : Au Portugal ou en Italie, par exemple, les 2000 Yums permettent de bénéficier de 50 euros au lieu de 25 euros en France. Si vous prévoyez d’y séjourner dans les prochains mois (après cette période particulière), n’hésitez pas à utiliser vos Yums disponibles là-bas ! De plus, vous contribuerez à aider le secteur du tourisme du pays en question.

MIAP.CO, une aide précieuse aux restaurateurs, le « Click and Collect » :

Miap.co est une application mobile et une solution digitale pour les restaurants et leurs clients. Elle permet de faire vivre une expérience entièrement digitale aux clients, et sans contact pour les bars, restaurants et hôtels : menu digital sur mesure et paiement par smartphone avant de récupérer la commande. Cette initiative a pour but de digitaliser le secteur de la restauration, éviter les contacts physiques au maximum et gagner du temps et de l’argent pour le restaurateur et le client.

Afin d’aider au mieux les restaurateurs au cours de cette période particulière, Miap.co développe ses partenariats mais pas que. Sur son site internet, l’application met à disposition des restaurateurs l’ensemble des aides Covid-19 dont ils peuvent bénéficier en fonction de leurs régions d’origine en respectant certaines conditions d’éligibilité.

Pour aider vos restaurants préférés

Les bons plans de Manon (de la rédaction) : testé et approuvé, le kebab gourmet et les frites maison de Grillé Paris Montorgueil.

GEEV, les dons alimentaires et non alimentaires entre particuliers :

L’application mobile Geev est la première application de dons de nourriture et d’objets entre particuliers en France. Elle permet à tous les utilisateurs de poster des produits alimentaires ou non à donner au lieu de les jeter. Inversement, toute personne inscrite sur l’application peut profiter des dons publiés. Le donneur reçoit 2 bananes (argent virtuel) lorsque le don est validé. Grâce à ses bananes, il pourra adopter un article à son tour. Cette application est gratuite et propose également un abonnement Geev Plus (3,99 euros/mois ou 24,99 euros/an) qui permet d’accéder aux dons en priorité sur certaines catégories (ameublement, électroménager…).

Au cours du premier confinement, les transactions étaient illimitées, les bananes n’étant pas obligatoires pour adopter un nouveau produit. L’instauration de Geev Plus permet à la fois de perpétuer ce système de dons et permettre une exclusivité à ceux qui en ont le plus besoin.

Geev et l’OM Fondation se sont associées au cours du second confinement, en lançant une grande opération de solidarité en venant en aide à Banque Alimentaire en ces temps compliqués.

5 dons sur l’application Geev = 1 repas offert par l’OM Fondation à la Banque Alimentaire.

Pour les utilisateurs de Geev supporters de football, l’OM Fondation a même proposé un jeu concours pour gagner soit un maillot de l’OM, soit une écharpe, soit un ballon ! Une très belle démarche qui démontre la solidarité envers les plus vénérables et d’autant plus lors de cette période particulière.

Les bons plans de Manon  : Si vous ne souhaitez pas conserver l’un des produits de vos paniers TooGoodToGo ou Phenix, n’hésitez pas à le publier sur Geev pour éviter qu’il termine à la poubelle !

Ainsi, dans un monde en perpétuelle mutation, le digital permet de conserver les interactions entre les clients et les commerces et de préserver l’activité économique de ces derniers. De nouvelles solutions digitales sont constamment proposées, permettant de s’adapter aux changements économiques et aux contraintes sanitaires. La transformation digitale de votre société, c’est dès maintenant…

Auteur.e : Manon, chef de projets

Partage sur :

Publié par Comellink

à lire aussi...

9 mars 2021

« C’était mieux avant ! » : quand la nostalgie monte à l’assaut des réseaux sociaux

Les études de social listening sont formelles : 2021 sera l’année initiatrice de nombreux changements mais elle sera aussi l’année de la rétrospection sur les réseaux sociaux. Tour d'horizon de cette tendance.

15 mars 2021

Tout savoir sur la ludification, un outil marketing qui monte

La ludification (ou gamification en anglais) gagne en popularité depuis quelques années et les marques s'emparent du phénomène.

4 février 2021

Ambush et le bracelet-menotte : bad buzz ou effet de mode ?

La très fashion marque de vêtements et bijoux Ambush, vient de sortir une nouvelle gamme de bracelets au design controversé... En effet, il s’agit ni plus ni moins d’une reproduction des menottes en plastique jetables utilisées par les forces de l'ordre.